721.

ÉLUARD, Paul

"La Victoire de Guernica". Manuscrit aut. s. et daté "mai 1937".

Papier vélin 48 x +/ 25 cm (pli horizontal central).

Sous plexiglas double face.

Rarissime et imposant manuscrit de ce célèbre poème au titre provocateur et antinomique, 14 strophes sans ponctuation ni métrique fixe, paru en édition préoriginale dans les "Cahiers d'art" de Christian Zervos, n. 1/3, 1937, p. 16, où il voisinait avec une partition de Georges Auric inspirée par ce texte et "Songe et mensonge de Franco", suite de 14 gravures par Pablo Picasso. L'édition originale parut dans "Cours naturel", Paris, Éditions du Sagittaire, 1938, pp. 48 sq. Bien qu'on connaisse quelques variantes, notamment au niveau des 2 premiers vers et de la strophe finale, le texte de notre manuscrit est conforme à celui de l'édition originale.
Le poème est inspiré par un épisode tragique de la guerre civile espagnole, le bombardement par l'aviation allemande le 26 avril 1937, jour de marché, de la ville de Guernica alors aux mains de la résistance républicaine ; ce massacre systématique de la population civile fit 1684 morts dont de nombreux femmes et enfants. Il inspira à Picasso sa célèbre et gigantesque toile exécutée en un mois et montrée en juin 1937 à l'Exposition universelle de Paris, dans le pavillon de l'Espagne ; quant au poème d'Éluard, il fut mis en musique par Georges Auric et en 1954, par Luigi Nono. Paul Éluard et Luc Somerhausen se connaissaient bien, le premier était d'ailleurs le "parrain" de son fils Pierre. Nul doute que ce poème dans lequel le communiste Éluard exprime sa compassion pour un peuple pauvre, sa révolte et son espoir de temps meilleurs ("Nous en aurons raison") trouva une résonnance particulière chez Luc Somerhausen.
Prov. Luc Somerhausen (ex-libris avec la devise "Timeo hominem unius libri"). Grande figure du journalisme, de la résistance et de la gauche belge et maçonnique, L. Somerhausen (1903-1982) devint très tôt le correspondant en Belgique de l'Institut Marx-Engels de Moscou dont il appuya les efforts en vue de récolter des documents relatifs au mouvement ouvrier. Engagé dans la résistance dès le début de la Seconde Guerre mondiale, il fut arrêté en 1943, déporté en Allemagne et interné dans un camp de concentration jusqu'à la fin de la guerre. Revenu en Belgique, et tout en reprenant son travail de rédacteur au Sénat belge, il s'investit fortement au service des anciens résistants, prisonniers politiques et combattants. Il s'inscrivit en 1948 au PCB de Belgique où il fut chargé des intérêts des prisonniers politiques jusqu'à son exclusion en 1954. Il prit une part considérable à la création du Centre de Recherches et d'Études Historiques de la Seconde Guerre Mondiale (CREHSGM) devenu Centre d'Études et de documentation Guerre et Sociétés (CEGESOMA), où sont conservées ses importantes archives. (Nous remercions M. P. de Sadeleer pour ses recherches sur L. Somerhausen).

€ 18.000 / 20.000

Live bieden

Er kan geen bod meer geplaatst worden.


Om te kunnen bieden, dient u zich in te loggen.
Nog geen account? Maak hier uw gratis account aan.
Log in