766.

[FEUILLET de CONCHES, Félix-Sébastien ; BASCHET, Armand]

Les femmes blondes selon les peintres de l'école de Venise par deux Vénitiens.

Paris, Aubry (impr. Bonaventure, Ducessois et Cie), 1865

Gr. in-8° : [4]-326-[2] pp.

Maroquin blond signé Chambolle-Duru, plats entièrement couverts de motifs mosaïqués losangés verts ponctués de filets et fleurons dorés et de fleurettes alternativement rouges ou vertes, dos à 5 nerfs fil. dorés, caissons fil. et ornés comme les plats, contreplats de maroquin gris orné d'un large encadrement rappelant le décor des plats, gardes de soie gris perle à motifs fleuris, doubles gardes de papier peigne, coiffes et coupes fil. dorées, t. dorée, non rogné. Sous étui-cigare couvert de maroquin bleu foncé, dos à 5 nerfs (légers frottements).

Édition originale. Frontispice gravé sur bois. Tirage à petit nombre sur papier vélin + 50 sur vergé et 6 sur peau de vélin (un de ceux-ci, non numéroté). Exemplaire enrichi par F[rédéric ?] Bourdin de 20 aquarelles originales, certaines rehaussées à l'or, signées ou monogrammées, pour la plupart marginales, représentant des portraits de jolies blondes, généralement inspirés de tableaux ou de figures historiques anciens. Cette étude fort anecdotique par le diplomate et collectionneur éclectique F.-S. Feuillet de Conches (1798-1887) et le littérateur et archiviste qui travailla e.a. aux archives de Venise A. Baschet (1829-1886) contient notamment un éloge des blondes, un chapitre sur les fêtes vénitiennes, une "guirlande poétique des femmes blondes", des recettes pour blondir les cheveux, etc.
Volante dans l'exemplaire, une
lettre aut. s. de Chambolle-Duru à "Bonaventure", Paris, 9/2/1893. Il le conseille quant au décor de la reliure tout en le prévenant que l'ouvrage sera donc plus coûteux que les 500 fr. prévus. Il regrette par ailleurs que l'enlumineur ait fait ses dessins trop près des marges car "cela nuira beaucoup à la tranche" dont en effet seule la tête est dorée. Avec une note en anglais signée Bonaventure "Price of Bindery 700 frs". Quoi qu'il en soit des craintes du relieur, superbe exemplaire dans une reliure chatoyante comme au premier jour.
Réf. BGL II:285.
Prov. "Bonaventure", peut-être un descendant de l'imprimeur Jules-Frédéric Bonaventure (c. 1816-1891) (cf. lettre de Chambolle-Duru). - [Georges Petit].

€ 1.000 / 1.200

Live bieden

Er kan geen bod meer geplaatst worden.


Om te kunnen bieden, dient u zich in te loggen.
Nog geen account? Maak hier uw gratis account aan.
Log in