896. [Rubens - Binding]

La Gallerie du Palais du Luxembourg peinte par Rubens, dessinée par les S. Nattier, et gravée par les plus illustres graveurs du temps. Dédiée au Roy.

Paris, Duchange, 1710

Gr. in-f° : front., [2] ff. (titre et avertissement gravés), 24 planches (faible mouill. dans les marges de queue et de gouttière, faibles rouss. passim plus concentrées dans les marges, pet. déchirure margin. sans perte en bas du portrait, pet. perforation dans la marge dorsale d'1 pl.).

Maroquin rouge de l'ép., plats ornés d'une large dentelle rocaille dorée incluant le chiffre de Louis XV et quatre grands cartouches armoriés aux coins, grandes armoiries de France au centre, dos fleuronné doré à neuf nerfs et au même chiffre répété sur les entre-nerfs, dentelle int. dorée, gardes de soie vert-bleu, tr. dorées (coins, mors et coiffes habilement restaurés par Devauchelle à Paris, qqs griffures et faibles taches).

Premier tirage du beau portrait de Rubens gravé par Audran d'après Van Dyck et des 24 grandes planches (portraits de Marie de Médicis et de ses parents suivis de 21 tableaux) dont 3 sur doubles pages, gravées par Audran, Duchange, Bernard Picart, Simoneau e.a. figurant, sous forme d'allégories, les événements les plus importants de la vie turbulente de Marie de Médicis (1575-1642), veuve de Henri IV et mère de Louis XIII. L'ensemble, d'abord situé dans les appartements royaux du palais de Luxembourg, est conservé aujourd'hui au Louvre.
La reliure, superbe spécimen du style Rocaille, a été exécutée suivant le modèle conçu par
Antoine-Michel Padeloup, dit "le jeune" (1685-1758), pour un livre publié à Paris en 1748 (Weis, "Représentation des fêtes données par la ville de Strasbourg pour la convalescence du Roi") en souvenir du séjour de Louis XV (1710-1774) à Strasbourg en 1744. Elle n'est pas signée, comme le sont généralement les ex. de la "Représentation des fêtes", mais elle est contemporaine et provient certainement du même atelier.
Réf. Cohen 914-915. - Berlin Kat. 4319. - Cat. Sourget, XXVII:103 (ouvr. de Weis rel. par Padeloup, ex. offert au duc de Luynes). - Cat. Sotheby's "Library of Baron Alain de Rothschild", 24-05-2006, 35 (idem, ex. offert au duc de Bouillon identifiées).
Prov. Louis XV (armoiries dorées, réf. Olivier 2495, n. 10, 29). - Jean-Frédéric Phélypeaux, comte de Maurepas (1701-1781), secrétaire d'État à la Marine de Louis XV de 1723 à 1749, année où il tombe en disgrâce, notamment pour ses démêlés avec les maîtresses du roi et "pour avoir tourné une épigramme contre Madame de Pompadour" (réf. Olivier 2265). Il dut s'exiler à Pontchartrain jusqu'à l'avènement de Louis XVI (1774), qui le nomma ministre d'État. La reliure lui a donc été offerte avant sa disgrâce, en 1748 ou 1749.

€ 6.000 / 8.000

Bid Live bidding
Please log in to bid
create an account here .
Log in